Comment l’Union européenne réagit à la crise économique?



En réponse à l’impact sérieux provoqué par la crise qui a frappé en 2008, les États membres, la zone euro et l’Union européenne dans son ensemble ont pris un large éventail de mesures visant à assurer la stabilité financière, soutenir la croissance et l’emploi, et améliorer la gouvernance économique.

L'Union européenne face à la crise
L’Union européenne face à la crise – Photo Creative Commons Dennis Skley

La crise de la dette publique qui s’en est suivie a révélé des faiblesses structurelles flagrantes dans certains pays européens, avec des niveaux insoutenables de dette publique ou privée, ou encore une baisse alarmante de la compétitivité. D’autres lacunes sont apparues dans l’architecture de l’Union économique et monétaire elle-même. En réaction à cet état de fait, les gouvernements nationaux et les institutions européennes se sont entendus sur une réforme globale de la gouvernance économique afin d’éviter que des chocs similaires ne se reproduisent à l’avenir.

Renforcement de la coordination de la politique de l’UE

À cette fin, le Conseil et le Parlement européens ont adopté, en 2011,...un paquet législatif sur la gouvernance économique (appelé «paquet de six»). Dans le domaine de la politique budgétaire, ce paquet renforce le Pacte de stabilité et de croissance (PSC) existant et introduit un nouveau processus pour prévenir et corriger les déséquilibres macroéconomiques.

En mai 2013, un nouveau paquet législatif (le «paquet de deux») est entré en vigueur, avec deux objectifs principaux, améliorer la coordination budgétaire et renforcer la surveillance économique et financière dans la zone euro par la Commission européenne.

Autres mécanismes

Au-delà du cadre juridique, la zone euro et six pays de la zone non-euro ont adopté, en 2011, le Pacte Europlus. En 2013, 25 pays membres de l’UE ont conclu le Traité sur la stabilité (appelé « Pacte budgétaire ») qui vise à renforcer la discipline budgétaire et mettre un frein à l’endettement.

D’autre part, un soutien financier est accordé à certains pays (Grèce, Portugal, Chypre…), à des conditions strictes, afin d’aider les gouvernements à mettre leurs économies sur une trajectoire viable et empêcher la faillite de certaines banques. Enfin, des initiatives supplémentaires ont été lancées pour stimuler la croissance et l’emploi.

Toutes ces mesures finiront-elles par donner leurs fruits ou reviendront-elles à leurs initiateurs portant la mention Inconnu à cette adresse, comme dans le le texte poignant de l’œuvre de Kressman Taylor? (pouvez d’ailleurs en consulté un extrait composé de de nombreux duos d’une grande profondeur.









Commentaires

Vous avez quelque chose a dire?