Philosophie Politique



La philosophie politique est une branche de la philosophie qui s’adresse à des questions relatives à l’état, aux pouvoirs politiques, à la loi, la paix et la justice. Elle veut comprendre la vie des hommes en communauté.

La philosophie politique, au fil de l’histoire, a identifié plusieurs doctrines politiques qui ont déterminé l’histoire et l’avenir de plusieurs pays. L’anarchisme est l’une de ces doctrines et veut abolir toute forme d’autorité. Le communisme, au contraire, donne beaucoup de pouvoir à l’état. Le libéralisme, lui, est né en opposition au pouvoir du souverain. Il donne la primauté aux droits individuels. Le socialisme, quant à lui, est un type d’organisation sociale basée sur la propriété collective plutôt qu’individuelle.

...

Commentaires

4 Reponses a “Philosophie Politique”

  1. Pierre-Marie GUILLON le décembre 13th, 2010 13:28

    Bonjour,

    Je trouve votre site – un peu par hasard, en partie parce que je cherche des sites qui développent une réflexion originale – et je me permets de vous envoyer un mot.
    J’ai écrit un ouvrage que, peut-être très immodestement, je crois de philosophie politique. Il vient de sortir aux éditions Dangles. Il s’intitule « Il faut supprimer l’armée française ». Face à ce titre les raisonnables haussent les épaules. Ceux qui préfèrent réfléchir plutôt que réagir se rangent le plus souvent à mon avis.

    Merci de votre attention,
    Pierre-Marie GUILLON

  2. y.laurens le décembre 31st, 2010 1:51

    bonjour, pour que lucidités soient équipées d’évidences où, comment monopoliser, je vous propose ces quelques repères, à méditer, où l’illimité même partout n’aura mené nulle part le monopole de la considération…

    le monopole de la concentration, l’extrême densité de tous les composants possibles avec uniquement le vide absolu comme environnement ; le monopole du centre, partout densité extrême illimité qui contient uniquement tout le vide absolu ; le monopole de la centralisation, partout densité extrême illimité qui contient uniquement tout le vide absolu devient partout densité extrême illimité sans vide ; le monopole de la déconcentration, partout densité extrême illimité sans vide ; le monopole de la décentralisation, le vide absolu partout

    sincères salutations

  3. Raymond Figaro EXCELLENT le février 18th, 2011 13:46

    bon travail. j’apprecie beaucoup vos travails.

  4. Jeremy le juillet 29th, 2012 12:31

    Qui etes vous ?

Vous avez quelque chose a dire?