Israël : on reprend les même et on recommence ?



Shimon Peres va sûrement finir sa longue carrière politique au poste de président d’Israël auquel il accédera très prochainement (le 15 juillet), au dépend de Moshé Katzav, démis pour une affaire de viol. Un poste sans grande responsabilité certes, mais honorifique pour celui qui incarne, avec feu Itzhak Rabin, plus de vingt ans d’activité au sein du parti travailliste et notamment les accord d’Oslo (1993).

Une nomination qui représente bien l’impasse politique actuelle en Israël. Il y a quelque mois alors, on ne parlait que de la démission « imminente » du premier ministre Ehud Olmert, et de son remplacement par sa ministre des affaires étrangères Tzipi Livni, Il est accusé par l’opinion publique de sa gestion catastrophique de la guerre contre le Liban durant l’été 2006, de son incapacité à trouver un solution durable et acceptable avec les Palestiniens et pour d’autres bévues (corruption, « révélation » par mégarde à la télévision qu’Israël possède bien l’arme nucléaire (1)).

Barak et Netanyahou en compétition

Le renouvellement des élites dirigeantes en Israël est plus fréquent qu’en France. Le scrutin proportionnel à la Knesset, les difficultés à établir une identité nationale, et les soubresauts du conflit israélo-palestinien aide à faire et à défaire les coalitions au pouvoir (2). A chaque élection ou à la suite d’une crise politique, un espoir naît en Israël, en Palestine et dans le monde, d’un nouvel élan favorable à la paix de la région. Le parti Kadima, victorieux en 2005, centriste, composé de personnalité politique en rupture de ban avec le Likoud (droite) et coalisé à divers parti de droite et de gauche (dont les travaillistes), s’est fait en parti élire sur un règlement rapide du conflit avec les Palestiniens. Benyamin Netnyahou en 1996 et Ehoud Barak en 1999 ont eux aussi fait espérer, sans parvenir à faire avancer considérablement le processus de paix. Or qui aujourd’hui chez les travaillistes et au Likoud semble bien parti pour rempoter les prochaines élections qui s’annonce anticipés ? Barak et Netanyahou.
Ehoud Barak vient d’être nommé à la tête du parti travailliste et au poste convoité de ministre de la défense. Il remplace aux deux fonction Amir Peretz, juif séfarade (3) (il est né au Maroc) qui avait suscité beaucoup d’intérêt et d’espoir jusqu’à l’été 2006… . Si le Likoud en 2006 était tombé à 12 sièges sur 120 uniquement, il est aujourd’hui en mesure de remporter les élection avec à sa tête le populaire et ultra-libéral Benyamin Netanyahou, alias « Bibi ». L’histoire retiendra sûrement le Kadima comme un projet mort-né. Israël devrait bientôt revenir à un espace politique polarisé par les travaillistes et par le Likoud.

A l’Est, rien de nouveau

En somme en Israël rien ne change, pour que… rien ne change ! Les évolutions politiques a venir confirme un retour des anciens, qui appliquerons les vieilles recettes, tant dans la conflit israélo-palestinien que dans la société et l’économie israélienne.
Souvenons juste que la victoire du Likoud et d’Ariel Sharon, la personne qui a le plus contre la paix qu’aucun autre, et du Likoud en 2001 a été en fait possible par l’exaspération des citoyens israéliens, notamment Arabes, acquis d’habitude au travaillistes de la politique sans issue d’Ehoud Barak, par l’abstention ou le vote contestataire

(1) Israël pratique la politique de l’ambiguïté sur le nucléaire militaire : réfutation systématique à ceux qui leur prête la possession de l’arme, mais jamais Israël n’a affirmé haut et fort qu’il ne la possède pas.
(2) Le parti libéral et laïc Shinouï avec 15 sièges sur 120 (troisième formation politique du pays) en 2003 est tombé à 0.16% en 2005 !
(3) Israël est un état imaginé par les juifs européens (Ashkénazes). Ce sont eux qui depuis l’indépendance dominent la scène politique et sociale, au dépend des juifs issus des pays arabes.

...

Commentaires

2 Reponses a “Israël : on reprend les même et on recommence ?”

  1. Serge le juillet 2nd, 2007 17:58

    Excellent article qui aide bien à remettre en contexte la situation politique en Israël. Moi qui m’y connait si peu en la matière, j’ai un peu mieux compris.

  2. Kitsoukou they preyfa le juin 16th, 2008 22:09

    On reprent les memes , on recommence, Les histoires des peuples offencés les irakiens , palestiniens , africains. On prent les memes on recommence.
    Les occidentaux ne font que vouler , On prent les mêmes on recommence.
    Où tu la justice ? On prent les memes on recommence.

Vous avez quelque chose a dire?